• Je vous présente le jeu de la Bientraitance !

    "Donnons du sens à la Bientraitance !"


    Il a été conçu et élaboré après près de 8 années de réflexions, de recherches, de rencontres et d'expérience dans le secteur social, médico-social et hospitalier.

    Il a pour objectif principal d'être un support ludique à la compréhension de la complexité du concept de Bientraitance

    Retrouvez mon offre de formation plus complète et innovante "ici"


    votre commentaire
  • Suite à mes expériences, animations de formation et réflexions, j'ai élaboré un support ludique sur la thématique de la Bientraitance.

    Ce jeu a pour objectif de favoriser la compréhension de la complexité de la Bientraitance.

    Il s'appuie sur trois facteurs d'apprentissage :

    - L'expérimentation

    - La réflexion personnelle

    - L'apport d'éléments théoriques

    Ce jeu se déroule sur une journée de 7h, en comptant les temps de pauses et de restauration.

    Une à deux autres journées sont nécessaires pour approfondir cette journée et permettre aux participants de réellement pouvoir s'approprier cette notion.

    Il est destiné à toute personne, institution et tout public.

    Nous soutenons l'idée que la Bientraitance est une manière, une attitude a avoir dans nos relations à l'Autre, quelqu'il soit ; bébé, enfant, ado, adulte, âgé, en situation de handicap...

    Actuellement je cherche des équipes de professionnels qui seraient d'accord pour tester ce jeu dans le cadre d'une formation sur la Bientraitance.

    Étant en phase de test, le coût de cette formation est moindre.

    N'hésitez pas à découvrir et à diffuser cette proposition !

     

    Télécharger « Formation bientraitance support jeu diffusion.pdf »

     

    Au plaisir,

    Benjamin Brovelli


    votre commentaire
  • Et si on laissait les gens gérer leur corps, leurs émotions, leurs ressentis comme ils le sentent, être acteurs... et non comme ça NOUS arrange...

     


    votre commentaire
  • Horreur, stupéfaction, effroi, et... hypocrisie !

    C'est horrible ce qui s'est passé...et ailleurs ? Tous les pays en guerre, pour de vrai...ces peuples qui vivent cela tous les jours..la peur, les balles, les bombes, l'insécurité...tous les jours...Ces génocides...

    Qui ON est pour dénoncer cela ?

    Qui ON est pour dénoncer la violence alors qu'on la subit tous les jours, que les enfants l'absorbent tous les jours via les violences éducatives ordinaires, la télévision, les dessins animés, les jeux vidéos...?

    Qui ON est pour dénoncer l'Autoritarisme, la Soumission alors qu'ON le subit tous les jours, qu'ON la pratique tous les jours au travail, à l'école...?

    Qui ON est pour prôner l'ouverture aux autres, alors que les écrans, le "cyber" se propage et remplacent les rencontres humaines dans toute sa complexité ?

    Qui ON est pour prôner le respect des autres, alors que les enfants, majoritairement, ne sont pas respectés dans leur intégrité et dignité ? Que les professionnels ne sont pas respectés, globalement, dans leur intégrité, leur dignité, leur sécurité...?

    Arrêtons cette hypocrisie de croire que ces "tarés" sont "différents", ils sont le produit d'une société ...qui n'est pas capable de le reconnaître, de l'admettre...

    Prônons, développons une vraie politique centrée sur l'Humain, complexe et irrationnel, sur une Éducation positive !

    Donnons nous vraiment les moyens d'éduquer nos enfants en pleine conscience, avec un esprit critique, dans le respect des autres, libre de penser, libre de leurs expériences, libre de leur corps, LIBRE !

    Car se sont eux qui formerons la société de demain !


    (dans la limite du respect des autres et des biens d'autrui, bien sur ! )

    Prenons en conscience, sans culpabiliser, (ce qui est fait est fait) et commençons par de petites actions...le chemin est long mais il le mérite.

     

     


    votre commentaire
  • Philippe Meirieu : Prendre soin de l'humain 

    Nous savions que la vie était fragile, que l'humain c'était par moments et que la démocratie était menacée par les forces archaïques qui habitent encore le monde.

     

    Nous savions que, face à la vacuité de nos modèles économiques fondés sur la consommation compulsive, notre occident peinait à offrir un autre idéal que l'assujettissement aux intégrismes.

     

    Nous savions que tout ce qui nous tient à coeur est mortel et que l'obscurité absolue peut, un jour, faire oublier l'espoir de toute lumière...

     

    Que cette nuit terrible où nous avons éprouvé la terreur de la pénombre, nous rappelle notre fragilité et notre finitude.

     

    Qu'elle renforce ainsi notre détermination à prendre soin de toute vie, de toute pensée libre, de toute ébauche de solidarité, de toute joie possible.

     

    Prendre soin de la vie et de l'humain, avec une infinie tendresse et une obstination sans faille, est, aujourd'hui, la condition de toute espérance.

     

    Sachons qu'un seul sourire échangé, un seul geste d'apaisement, aussi minime soit-il, peut encore, contre tous les fatalismes, contribuer à nous sauver de la barbarie...

     

    Philippe Meirieu


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires